Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Foulées huismoises 18 km

2 février au matin, en route pour une course nature en forêt de Chinon ! Passage à proximité du chateau d'Ussé, qui inspira Charles Perrault pour celui de la Belle au Bois Dormant... Ciel bleu et soleil, tout va bien. Je prends cette épreuve comme une sortie longue rythmée, pas question de me faire mal ou d'en sortir épuisé.

Foulées huismoises 18 km

Après le retrait du dossard, en route vers un petit échauffement sur un chemin qui escalade une colline. J'accélère un peu mais pas longtemps, bonnes sensations. Je retrouve près de la ligne de départ les licenciés de Fondettes et quelques amis. Je fais également la rencontre de Marc, du Kalenji club, moment bien sympathique que nous soldons par une petite photo pour la postérité. Nous échangeons sur la course, le matériel et le programme 2014.

Dix heures, c'est l'heure ! Près de 400 coureurs s'élancent au coup de feu, 9 km et 18 km mêlés. Comme prévu, je freine le ryhtme d'entrée en me calant tranquillement à 13 km/h. Je me connais, partir vite et exploser... Le terrain est gras par endroit, mais fort agréable cependant. Moi qui ne suis pas boue, je trouve mon plaisir dans de petits monotraces serpentant dans les bois ou dans les fougères. Attention aux appuis, la vigilance est de vigueur. Les lignes droites ne sont pas trop monotones, le beau temps y est sûrement pour beaucoup. C'est très roulant, presque trop, il n'y aura qu'un seul passage avec une pente un peu marquée.

Foulées huismoises 18 km

Près de l'arrivée, je dépasse un coureur qui a achevé prématurément son épreuve et qui cherche désespérément sa chaussure restée dans la boue au fond d'une immense flaque. Chi va piano va sano ! Le final est interminable : une longue portion à découvert sur un faux plat montant à travers champs. Je tiens bon et finis en 45ème position sur 160 arrivants, en 1h 25min 13s. Le ravitaillement final est un peu spartiate mais l'ambiance est joyeuse.

Mission remplie, la sortie fut agréable et m'aura permis de me remettre en jambes avec un peu de vitesse. C'est la première fois que j'utilise un cardio pendant une course, celui-ci me dira que mon rythme était très régulier en exceptant le départ et le final. Rassurant pour le prochain rendez-vous en terres gardoises dans quelques semaines... Espérou me voici !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :