Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un trail en Bourgogne autour de la Route des Grands Crus, l'idée s'avère bien tentante pour découvrir les alentours de Dijon !

Me voici donc arrivé à Marsannay-la-Côte au terme d'un sympathique covoiturage. Il est 21h, je prends un peu de temps pour discuter avec un couple de bénévoles accueillants, prendre un repas tiré du sac et préparer le barda pour le lendemain... Enfin pour tout-à-l'heure, puisqu'il est déjà 22h30 lorsque j'entame ma courte nuit : réveil à 0h15 pour départ navette à 1h et départ course à 3h. Même si la nuit qui précède une épreuve est rarement sereine, elle est ici spécifiquement courte !!

Ultra Trail de Côte d'Or 105 kmUltra Trail de Côte d'Or 105 kmUltra Trail de Côte d'Or 105 km

A Chagny, en Saône-et-Loire, première rencontre improbable, celle de joyeux drilles finissant la soirée aux portes d'un bar. Le décalage est total et amusant. Retrait du dossard à la salle des fêtes où je retrouve Pierre.

3h sonnent, après un court briefing sur la ligne de départ, le cortège s'élance à la lueur des frontales sous une météo clémente, un t-shirt suffit. Surtout ne pas se faire prendre au piège dans la première partie de course. C'est très roulant, il ne faut pas lâcher les chevaux. Traversée du charmant bourg d'Auxey-Duresses au km 15, le jour commence à poindre pour nous accompagner sur les hauteurs de Pommard au km 24, avec en toile de fond les monts du Jura. Les voyants sont au vert, je prends le temps de bien m'alimenter.

La suite est roulante à travers vignes et milieux forestiers. Après avoir passé Savigny-lès-Beaune, nous attaquons l'ascension du Grand Hâ. Au km 37, alerte rouge, nous tournons en rond avec un petit groupe pour retrouver notre cap. Au final, un kilomètre a été débalisé, nous perdons un peu de temps mais pas notre patience. 42.195 km en 5h07, la fatigue se fait sentir au passage du point culminant. Je suis à présent seul sur de bonnes périodes, c'est aussi ça l'ultra. Une ligne droite pavée de 3 km nous rappelle que l'époque gallo-romaine a laissé des traces que nous pouvons encore décrypter aujourd'hui.

Ultra Trail de Côte d'Or 105 kmUltra Trail de Côte d'Or 105 kmUltra Trail de Côte d'Or 105 km

Km 46, second ravitaillement solide à la sortie de Changey. Il manque du salé à mon goût, tuc et emmental c'est un peu léger. Ici il faut être prévenant, car le prochain ravitaillement solide est annoncé au km 83. Je repars pour une portion roulante qui m'amène au coeur de la forêt d'Arcenant où se nichent un site gallo-romain (je reviendrai une autre fois pour la visite !) et un maquis de la seconde guerre. Ambiance initimiste seul au milieu de ces espaces historiques. Pour mériter le point d'eau de Meuilley au km 62, il y aura un bon raidillon à franchir après Chevannes.

Bilan à ce stade : bien fatigué, mais pas de bobo ni de fringale. Je continue sur une interminable ligne droite à découvert où l'herbe non coupée oblige à marcher. Les belles crêtes qui suivent Cutil-Vergy sont l'occasion d'admirer les ruines de l'abbaye bénédictine de St-Vivant et celles du Château de Vergy. Revoici alors la forêt. Je sais que pour retrouver des forces, je dois me reposer, je m'arrête donc au détour d'un chemin pour une micro-sieste de cinq minutes. Et je repars vers une piste toute droite sur près de 3 km où je retrouve un peu de compagnie - fort bien venue - jusqu'à Corboin.

Nous traversons ainsi des champs de moutarde (il n'y a pas que du vin dans la région !), et c'est bientôt l'entrée dans le sentier Bâtier, avec un changement radical d'univers : les combes vont se succéder, avec des descentes au milieu d'éboulis où il faut surfer, et des montées courtes mais bien sèches. A la première combe, un de mes bâtons explose (je les remballe ce qui n'est pas un mal car il faut souvent s'aider des mains pour ascensionner), et une montée de 80 m D+ se fait à la force des bras avec une main courante. Dur. Superbe. Le ravitaillement de Morey-Saint-Denis s'annonce au km 82. Alleluia, des sandwichs à la saucisse et du jambon !! Décision prise, le ventre bien plein, je pique un somme de vingt minutes à l'ombre des arbres pour reprendre des couleurs.

Ultra Trail de Côte d'Or 105 kmUltra Trail de Côte d'Or 105 kmUltra Trail de Côte d'Or 105 km

Ce choix est réparateur. Sur les vingt derniers kilomètres, je relance, cours là où bon nombre marchent, discute un peu au passage, atteins quelquefois les 15 km/h... Les combes s'enchaînent sans que je ne peine réellement, et je découvre avec plaisir un cadre qui me fait penser à la Voie Régordane que j'ai prise en 2014 : terre sombre et souple recouverte d'épines de résineux, cailloux tranchants et racines taquines pour le côté ludique, végétation basse qui picote les mollets, monotraces joueurs qui serpentent. Gé-nial.

C'est ainsi qu'au terme d'une bonne vingtaine de places reprises, je franchis la ligne en 15h55min et 60ème position. 185 dossards, 131 arrivants. Merci à vous tous que j'ai pu croisé, avec qui j'ai pu papoter un instant ou une heure, et qui m'avez encouragé jusqu'à l'arrivée. Plus spécialement je pense au couple de gentils bénévoles de Marsannay qui m'ont proposé de dormir chez eux, à Pierre qui échouera au km 96 après une erreur de chemin fatale, à Patricia et Jean-Philippe qui ont assuré comme d'habitude, au coureur qui avait la trace GPS pour nous réorienter au km 37, à cet autre qui s'est inscrit la veille sur cette distance qu'il n'a jamais faite, à Ludivine et Thibaud très surprenants pour leur premier ultra, aux enfants qui tendaient les mains pour qu'on les claque en passant, à Anne la kiné pour les massages d'après-course, au cuistot pour le poulet à la dijonnaise, enfin à Fabrice et toute l'organisation qui sont vraiment à l'écoute des coureurs.

Si vous cherchez un ultra convivial qui vous fasse voir du pays, des vignes, des forêts, des crêtes, et des combes, c'est en toute confiance que vous pouvez venir ici.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :