Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J1 : dimanche 4 septembre
Mandeure - Fournet-Blancheroche 78 km


Top départ de ce Jurassik Tour ! Réveil doux, petit déjeuner, me voici dehors dès 6h et il fait encore nuit. C'est donc à la frontale que je m'éloigne du cimetière de Mandeure pour monter sur le plateau. La nuit, faute de vision, les autres sens se démultiplient, et chaque bruissement dans les buissons attire mon attention. Les yeux des chats brillent à proximité des fermes, et voici déjà les premiers rayons lorsque j'arrive en surplomb de Pont-de-Roide. Le plateau est paisible, et le monotrace agréable. Dans la descente peu après Chambabon, je surprends deux chevreuils qui boivent dans un ruisseau. Km 11, je découvre la plus petite piste d'athlétisme du monde à Pont-de-Roide (2 couloirs seulement) et trouve le moyen de m'égarer au fil des rues. C'est de courte durée, et je remonte bientôt dans les hauteurs de cette petite ville industrielle.

1. Mandeure au petit jour, 2. Sur le plateau, 3. La piste aux deux couloirs, 4. En sortant de Pont-de-Roide1. Mandeure au petit jour, 2. Sur le plateau, 3. La piste aux deux couloirs, 4. En sortant de Pont-de-Roide
1. Mandeure au petit jour, 2. Sur le plateau, 3. La piste aux deux couloirs, 4. En sortant de Pont-de-Roide1. Mandeure au petit jour, 2. Sur le plateau, 3. La piste aux deux couloirs, 4. En sortant de Pont-de-Roide

1. Mandeure au petit jour, 2. Sur le plateau, 3. La piste aux deux couloirs, 4. En sortant de Pont-de-Roide

La suite me replonge dans les coulisses de l'Histoire de France et de ses tourments. La Batterie des Roches est un fort de défense construit après la guerre de 1870 et perché sur le crêt du même nom. Ouvert aux quatre vents, la visite de ses dédales semi-enterrés est poignante d'autant plus que d'autres vestiges suivent : la tour Carrée au maquis du Lomont, le monument commémoratif, et les profondes tranchées du fort que je découvre en m'égarant sur la crête. Tout un univers qui me saute à la figure pour me rappeler que tout n'est pas si noir dans notre monde actuel.

1. La batterie des Roches, 2. La Tour Carrée, 3. Lormont, 4. Les tranchées du fort1. La batterie des Roches, 2. La Tour Carrée, 3. Lormont, 4. Les tranchées du fort
1. La batterie des Roches, 2. La Tour Carrée, 3. Lormont, 4. Les tranchées du fort1. La batterie des Roches, 2. La Tour Carrée, 3. Lormont, 4. Les tranchées du fort

1. La batterie des Roches, 2. La Tour Carrée, 3. Lormont, 4. Les tranchées du fort

La suite, le petit village de Chamesol et la descente sur St-Hyppolite où il est temps de faire une pause. Km 29, il est 10h. La seule boulangerie ouverte a curieusement été prise d'assaut, il ne reste rien alors que je rêvais déjà d'un croissant. Je me contente de mes provisions et reprends le chemin qui surplombe le Doubs sur plusieurs kilomètres pour le traverser à Soulce-Cernay. Je rejoins les premiers randonneurs, un groupe d'abord puis un couple de Mayenne avec qui je discute un moment. Une route pittoresque au pourcentage incroyable monte droit dans la pente pendant un moment, puis la bascule se fait sur Courtefontaine et son joli lavoir.

1. La frontière approche, 2. Le lavoir de Chamesol, 3. Courtefontaine1. La frontière approche, 2. Le lavoir de Chamesol, 3. Courtefontaine1. La frontière approche, 2. Le lavoir de Chamesol, 3. Courtefontaine

1. La frontière approche, 2. Le lavoir de Chamesol, 3. Courtefontaine

Ca continue après un peu de bitume par la traversée d'un grand champ, puis la remontée à travers la forêt de la Joux où je reprends des couleurs en croisant de chouettes cabanes et des hameaux. Un tapis vert me tend alors les bras pour une sieste bienfaitrice. Je plonge ! Je suis réveillé un peu plus tard par quelques gouttes et un VTTiste qui s'inquiète gentiement pour ma santé. Sur le chemin, les gens sont bienveillants, toujours.

1. Balisage insolite, 2. Une bêêêlle amie, 3. Fessevillers, 4. Dans la forêt1. Balisage insolite, 2. Une bêêêlle amie, 3. Fessevillers, 4. Dans la forêt
1. Balisage insolite, 2. Une bêêêlle amie, 3. Fessevillers, 4. Dans la forêt1. Balisage insolite, 2. Une bêêêlle amie, 3. Fessevillers, 4. Dans la forêt

1. Balisage insolite, 2. Une bêêêlle amie, 3. Fessevillers, 4. Dans la forêt

Fessevillers est un village un peu plus grand mais sans commerce, je continue donc vers Urtière et sa pittoresque chapelle St-Roch (ce brave Saint montpelliérain était partout !). C'est au pied de la grande descente dévalant vers Goumois et la frontière suisse que je trouve une épicerie ouverte. Eureka, coca et raisin pour varier les plaisirs et se refaire la cerise.

1. Vieille branche, 2. La chapelle St-Roch, 3. La descente sur Goumois1. Vieille branche, 2. La chapelle St-Roch, 3. La descente sur Goumois1. Vieille branche, 2. La chapelle St-Roch, 3. La descente sur Goumois

1. Vieille branche, 2. La chapelle St-Roch, 3. La descente sur Goumois

A partir de là, il me reste une bonne vingtaine de kilomètres pour découvrir le Doubs sous plusieurs forme : d'abord sauvage avec des chemins enracinés où la progression est lente, puis dompté au barrage du Refrain où un orage et la prudence m'interdisent de prendre les échelles métalliques qui descendent (justement baptisées les Echelles de la Mort).

1. Ravitaillement, 2. En canöé, 3. Des racines et des ailes1. Ravitaillement, 2. En canöé, 3. Des racines et des ailes1. Ravitaillement, 2. En canöé, 3. Des racines et des ailes

1. Ravitaillement, 2. En canöé, 3. Des racines et des ailes

Plan B en remontant par la GTJ VTT, le Bois de la Biche et la Cendrée et bientôt Fournet-Blancheroche. Encore quelques kilomètres sous la pluie et un bon coup de jus dans une clotûre qui me secoue tout en me faisant sourire, je rejoins l'étape à la ferme Morin un peu avant 19h.

1. La verrerie du Bief d'Etoz, 2. Tous les chemins mènent à..., 3. En haut des Echelles de la Mort1. La verrerie du Bief d'Etoz, 2. Tous les chemins mènent à..., 3. En haut des Echelles de la Mort1. La verrerie du Bief d'Etoz, 2. Tous les chemins mènent à..., 3. En haut des Echelles de la Mort

1. La verrerie du Bief d'Etoz, 2. Tous les chemins mènent à..., 3. En haut des Echelles de la Mort

Accueil très convivial d'Alain et Isabelle dans cette bâtisse rénovée avec goût, nous sommes quatre invités dont un VTTiste croisé l'après-midi. Chambre luxueuse, douche chaude appaisante, mets locaux, il fait bon venir ici ! Au menu du fait maison, des saucisses fumées, du morbier et du sapin du Jura, et puis des vins locaux avec des cépages que je découvre (Trousseau et Savagnin en tête). Que demander de plus ? Une belle première journée, variée, riche, et prometteuse. Les jambes ont bien tourné et se sont faites oublier, plutôt de bon augure.

1. La Cendrée, 2. La ferme Morin, 3. De profil1. La Cendrée, 2. La ferme Morin, 3. De profil1. La Cendrée, 2. La ferme Morin, 3. De profil

1. La Cendrée, 2. La ferme Morin, 3. De profil

Je ne puis résister à partager une anecdote sur cette nuit à la ferme Morin : autour de minuit, plusieurs sonneries retentissent et je me demande bien qui peut appeler à pareille heure. Le lendemain au petit déjeuner, Alain me confirme qu'il s'agit d'une vache qui vient régulièrement se frotter à la sonnette lumineuse !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :