Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour célébrer de manière sportive mes 40 printemps, j'ai l'opportunité familiale et professionnelle de partir plusieurs jours sur les chemins début septembre. Les jours sont encore beaux bien qu'ils raccourcissent sensiblement. Alors dès juin, j'ai scruté les itinéraires éligibles à mes critères : du sport (mais toute aventure en contient après tout, ce n'est donc pas suffisant), de la bonne gastronomie, de l'Histoire, et des contrées que je ne connais pas. Assez tôt mon choix s'est porté sur la Grande Traversée du Jura, augurant de belles découvertes dans ce massif s'étirant sur trois départements. L'association GTJ qui s'occupe de l'itinéraire m'a été d'une grande aide dans cette préparation, sur le découpage en étapes, la logistique et toutes les questions que je pouvais avoir (et dieu sait s'il y en avait, n'est-ce pas Claire ?!). C'est donc décidé, direction la Franche-Comté pour cette balade au long cours que je baptise avec curiosité et envie le Jurassik Tour !

Ah j'oubliais, cette traversée se fait en mode rando-trail léger, j'entends par là avec le strict minimum dans mon sac : de quoi me ravitailler, me couvrir et faire ma toilette, le reste étant superflu après tout. Pesée au départ : 2.1 kg soit 3.1 kg avec le plein d 'eau. Ca facilite la progression, je détaillerai le contenu dans un futur post pour ceux que ça intéresse.

Jurassik Tour - Le prologue

J0 : samedi 3 septembre
Jusqu'au point de départ...


Avec la GTJ, les points d'accès par le rail sont faciles (Montbéliard, Pontarlier, Morteau, Morez, Bellegarde-sur-Valserine, Culoz) et c'est un vrai avantage pour un parcours qui ne décrit pas une boucle. Je pars ce matin de Saint-Pierre-des-Corps pour Montbéliard, avec une correspondance à Paris. Amusant de voyager si léger pour une semaine, l'impression d'être les mains dans les poches. En guise de prologue, je marche sur les grands boulevards entre Montparnasse et Gare de Lyon, c'est assez jubilatoire compte tenu de mon accoutrement de coureur - sac, short et bâtons. Petite mise en jambe avant des journées pleinement remplies.

1. Le sac, 2. Les grands boulevards, 3. Montbéliard station, 4. La navette dépeuplée1. Le sac, 2. Les grands boulevards, 3. Montbéliard station, 4. La navette dépeuplée
1. Le sac, 2. Les grands boulevards, 3. Montbéliard station, 4. La navette dépeuplée1. Le sac, 2. Les grands boulevards, 3. Montbéliard station, 4. La navette dépeuplée

1. Le sac, 2. Les grands boulevards, 3. Montbéliard station, 4. La navette dépeuplée

17h, gare TGV de Montbéliard, la plus petite que je connaisse. Pas grand monde ni sur le quai, ni dans l'autobus qui me conduit à Audincourt via Sochaux et sa gigantesque usine PSA, une ville dans la ville. Correspondance pour Mandeure et me voici aux Malletières en quelques minutes. Accueil sympathique de l'hôtelier, la chambre est tout confort, trop presque pour le randonneur que je suis. Finalement facile de rallier le point de départ. Mandeure est au bord du Doubs, en périphérie de Montbéliard. S'y trouvent l'usine scooters de PSA, mais surtout un fabuleux théâtre gallo-romain, second de Gaule par sa taille. Imaginez quelques 20 000 spectateurs vibrant dans ce lieu de 142 m de diamètre... et moi seul ce soir à l'arpenter.

1. Le diction du départ, 2. Roadbook, 3. Il suffira d'un signe, 4. Le théâtre de Mandeure, 5. Les remontants1. Le diction du départ, 2. Roadbook, 3. Il suffira d'un signe, 4. Le théâtre de Mandeure, 5. Les remontants1. Le diction du départ, 2. Roadbook, 3. Il suffira d'un signe, 4. Le théâtre de Mandeure, 5. Les remontants
1. Le diction du départ, 2. Roadbook, 3. Il suffira d'un signe, 4. Le théâtre de Mandeure, 5. Les remontants1. Le diction du départ, 2. Roadbook, 3. Il suffira d'un signe, 4. Le théâtre de Mandeure, 5. Les remontants

1. Le diction du départ, 2. Roadbook, 3. Il suffira d'un signe, 4. Le théâtre de Mandeure, 5. Les remontants

Le dîner est l'occasion de me donner du courage avant le départ, une bière fraîche, une friture de carpes maison, le Christis est une bonne adresse à l'accueil jovial. Derniers préparatifs avant le coucher : une place pour chaque chose dans le sac, tout doit tomber sous la main, ce sera ma "maison" pour les six prochains jours.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :