Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand l’ami Guillaume Arthus rassemble quelques coureurs pour un petit jeu nocturne dans la capitale, il est toujours difficile de refuser ! Le concept est archi simple sur le papier : l’idée est de courir 80 km en groupe, à une allure qui avoisine les 10 km/h. Bon ok, tu te dis que c’est fastoche, ou tout du moins accessible. C’est vrai. La réelle difficulté c’est qu’il n’y a quasiment pas de pauses, hormis un petit ravitaillement à Beaubourg, et qu'il n'est question ni d'accélérer ni de ralentir. Qui lâche l’allure lâche le groupe, perds la trace, et rentre au bercail… Tu joues ?

 

Samedi 12 janvier - 21h
Au sortir d’une séance d’hydratation autours des Halles avec l’ami Will, nous nous dirigeons vers le quartier de la Défense. Se retrouver est toujours une joie : Christian, Ludo, Guillaume, Nico, Martin, il s’est est passé du temps. Les nouvelles têtes sont là aussi avec des CV chargés côté sentiers comme côté bitume (Grand Raid de la Réunion par ici, Sparthatlon par là… hé les amis moi j’ai fait la Cavalcade de Modestine, ça compte aussi ?!).

Paris by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 km

Samedi 12 janvier - 22h

Le cortège international s’élance de la Grand Arche, 33 coureurs pour l'intégrale et quelques autres pour une partie seulement du parcours. Ca papote, ça rigole. La nuit est claire et sèche, pas trop froide pour la saison. Traversée du bois de Boulogne puis arrivée sur les Champs Elysées pour une descente en grandes pompes. Pas de gilets jaunes à l’horizon, toutes les terrasses sont bondées et pleines de vie.

 

Samedi 12 janvier - 23h

Le virage à droite s’amorce pour tirer plein sud. Les Invalides, la tour Montparnasse, l’entrée des catacombes… A proximité du stade Charléty, la vapeur s’inverse pour revenir vers le nord… tour St-Jacques, Val de Grâce, Panthéon, Sénat, Louvre… Court arrêt place de la Concorde pour récupérer quelques coureurs et en voir partir d’autres, et on reprend… Madeleine, Opéra…

Paris by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 km

Dimanche 13 janvier - 01h

Le groupe arrive à la Basilique du Sacré-Cœur, l’occasion d’admirer des hauteurs les lumières de la ville. Le rythme est bon, un peu fort même. Je sais qu’il ne sera pas possible de tenir comme cela toute la nuit car la route est encore longue (pour moi et/ou les autres d’ailleurs !). La descente est rapide, déjà le faubourg St-Honoré, la place Vendôme, et le centre Pompidou pour l’unique ravitaillement de la nuit. Tu l’auras compris, il faut gérer son eau et ses encas sur une dizaine d'heures. Déroutant pour le pistard, habituel pour le trailer.
 

Dimanche 13 janvier - 02h

Si tu aimes les belles lignes droites interminables, tu vas être servi ! Après Bastille, le canal St-Martin puis celui de l’Ourcq nous en donnent pour notre argent. Les silences se font plus présents, c’est le signe que le rythme commence à laisser des traces. Déconnecter le cerveau et suivre les copains si jamais ça va moins bien. A la Villette, la Philarmonie marque presque la mi-course. Mon mollet droit commence à s’exprimer bruyamment depuis quelques kilomètres déjà, mais je sais que le vent tournera donc je m’accroche sans trop de heurt. Je remarque dans certains regards une lueur qui dit "nom d'une pipe, la suite va être rude". Et elle va l'être.

Paris by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 km

Dimanche 13 janvier - 03h

Nous avons perdu une vingtaine de coureurs, ça commence à se clairsemer dans les rangs. Nous atteignons le château de Vincennes après avoir transité par les Buttes Chaumont, le Père Lachaise et Nation. Alex alias monsieur Casquette Verte se mêle au groupe pour quelques enjambées. Nous redescendons tranquillement vers la Seine par les Maréchaux.

Dimanche 13 janvier - 04h

Si tu as l’esprit taquin (à cette heure-ci, c’est un peu compliqué hein !), ce passage est pour toi, un grand jeu de saute-moutons avec les 17 ponts de Paris intra-muros. C’est facile, départ du Pont National tout à l’Est, tu longes la Seine, et à chaque fois que tu vois un pont tu le traverses. Bercy, bibliothèque Mitterand, Austerlitz, Jardin des Plantes, Ile Saint-Louis, Ile de la Cité… arrêt à Notre-Dame… pour mieux repartir. Mollet droit es-tu là ? « ok »… Jambe gauche en position ? « ok »… Devine où j’ai mal depuis quelques heures… aux bras, va comprendre !

Paris by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 km

Dimanche 13 janvier - 06h

Palais Bourbon, Alma… Etre seuls au Trocadéro pour admirer la dame de fer, c’est un joli moment. Le groupe s’est encore réduit. Ceux qui sont là finiront maintenant. Le Pont Garigliano est le dernier de cette longue série et préfigure l’entrée dans le bois de Boulogne, l’hippodrome, les dames aux camions éclairés et le pont de Suresnes. Le mont Valérien nous tend les bras et pour la première fois le groupe marche ! L’arrivée est originale et émouvante avec les croix blanches du cimetière américain et la flamme de la résistance.

Bilan de la nuit : 80 km en 9h10. 33 partants et 7 finishers (Guillaume, Kevin, Nico, Martin, Thierry), un grand ménage qui atteste de l’exigence de la formule. Bravo les copains et merci à tous pour ces moments partagés. Ce n’était ni un trail ni une course sur route, un ovni de la course à pied qu’il faut croquer à pleines dents pour comprendre. Paris livré à une bande d'hurluberlus en baskets pour répandre un peu d'amour et de poésie dans cette féérie nocturne.

Paris by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 kmParis by night, une folle mise en Seine de 80 km

Il est 7h, une Corona et un sandwich au saumon fumé plus tard, je redescends vers la ville silencieuse qui s’éveille. La sérénité de la mission accomplie, le frisson de se sentir petit mais à sa place. Je m’étais promis un petit déjeuner chez le chef Thierry Marx, une promesse reste une promesse ! Tu viens ?

Tag(s) : #parisbynight #paris #trailrunning #courseapied #runnexplorer

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :