Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La saveur du défrichage, l’excitation du saut vers l’inconnu, en route vers cet UTVN Ultra Trail du Vignoble Nantais ! Il y a ceux qui disaient que ce serait roulant et ennuyeux… et puis il y a ceux qui y étaient ! A-ty-pi-que à tous les points de vue je te dis. Atypique oui, mais pourquoi alors ?

Au pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 km

Atypique… car c’est la première édition du 100 km

Si le Trail du Vignoble Nantais fête son 12ème anniversaire avec ses formules de 20 km et 40 km, l’idée de l’ultra se concrétise cette année. Une première édition a toujours le charme de ses imperfections. Ce côté pionnier me plait bien car on navigue à vue, on découvre, on improvise. Et puisqu’on est dans le changement, 2020 c’est aussi une nouveau lieu pour l’évènement, plus précisément le parc du Loiry à Vertou. Bien agréable. Comme je connais mal la région, ce trail est un bon prétexte pour la visite : le charme de la petite ville de Clisson, la traversée du site du Hellfest, les moulins au fil de l’eau, les vignobles où le muscadet est roi, les 3 rivières locales (Sèvre, Maine et Moine) arpentée de long en large avec parfois quelques redondances. De quoi s’amuser et prendre du plaisir.

 

Atypique… car c’est un 29 février
Et un ultra un 29 février, on s’en souvient au moins pendant 4 ans !

Au pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 km

Atypique… car l’orientation se fait intégralement au GPS

Pas de chichi juste des batteries ! La punchline qui dit bien que si tu tombes à court de GPS, tu meurs dans les bois dévoré par les ours, tel un petit Lu. Pas de balisage, c’est une vraie bonne idée dont les organisateurs d’ultra-trail devraient s’inspirer un peu plus largement. Au-delà de l’allègement des tâches, ça exacerbe le côté aventure sauvage. Et même avec nos outils pourtant high tech, nous sommes nombreux à nous égarer ici et là. Quelques kilomètres de plus au compteur, moyenne constatée à l’arrivée 106 km. Je me suis même retrouvé en tête de course au km 7 - pas pour longtemps je te rassure - après que les cinq premiers aient fait fausse route.

 

Atypique… car c’est à la bonne franquette

Je commence par les dotations, surprenantes : 1 t-shirt, 1 veste hoodie et une bouteille de muscadet. Difficile de faire mieux. Pour l’accueil, on sent qu’on essuie les plâtres, personnellement ça ne me déplaît pas mais ça en déstabilise quelques-uns. Quelques illustrations : pas de choses très consistantes sur les ravitaillements (pâtes ou pommes de terre seraient les bienvenues en complément de la soupe chaude), ravitaillements un peu spartiates parfois exposés au vent et sans WC, douches d’arrivée type camping en plein air avec 5°C au mercure, c’est un peu compliqué. Néanmoins, partout les bénévoles ont le sourire en attendant parfois très tard dans la nuit ou sous la pluie, c’est bien là l’essentiel. Merci à tous ! Mention spéciale au repas d’après-course bien réconfortant.

Au pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 km

Atypique… car il y a deux courses dans la course

Quand la météo s’invite, elle enlève toute monotonie à l’épreuve ! Disons que les 50 premiers kilomètres se font sans grande difficulté hormis celle du rythme soutenu à courir souvent. Le chemin un peu humide est très praticable. Environ 1 km après le ravitaillement de mi-course, le temps tourne et la tempête Georges nous bombarde de grêle et d’eau. Les cours déjà gorgés débordent et le chemin devient une patinoire boueuse, pas collante pour deux sous mais absolument imprévisible dans les appuis. Deux salles, deux ambiances ! On se croirait dans le final d’une Trans Aubrac des grands jours.

Au pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 km

Atypique… quand tu te retrouves dans le camion des secouristes

Je ne pouvais pas taire cette anecdote croustillante. Au ravitaillement du km 75, je sens quelques picotements dans ma fesse gauche. En tirant mon cuissard, je découvre avec stupeur une trentaine d’épines criblées dans mon postérieur (après réflexion, je m’étais assis sur un tronc couché 20 km avant sans rien sentir d’autre qu’une légère piqure). Pas des épines épaisses ce serait trop facile, non des toutes fines comme celles des figues de barbarie mais en 3 cm de long. Impossibles à enlever, cassantes dès que tu les touches… Je frappe au camion des secouristes et je te laisse imaginer la scène quelques instants plus tard : me voici allongé sur le brancard, trois secouristes équipés de frontale et de pinces à épiler me scrutent le postérieur ! J’en souris encore. Je repars avec une maxi-compresse et finirai le travail à la maison.

Au pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 kmAu pays du muscadet sur l'Ultra Trail du Vignoble Nantais 100 km

Atypique… parce que c’est un vrai trail et pas une course nature
Je te conseille de venir vérifier par toi-même : 2600 m D+, des chronos similaires à ceux d’ultras en moyenne montagne, non vraiment cet UTVN n’a pas de quoi rougir et mérite le déplacement. Les bâtons auraient même été utiles sur la seconde moitié.

 

Bilan personnel, 17h23min pour boucler quelque chose comme 106 km à la 24ème place (45 partants, 32 finishers). Un remerciement spécial à Yves avec qui j’ai eu le plaisir de partager les 25 derniers kilomètres essentiellement en mode marche active. On a pesté mais bien ri aussi. Bravo à tous pour cet ultra hors des montagnes.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :