Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie de famille sans voiture pendant un mois... punition ou rédemption ? Si nous partageons volontiers notre vécu, nos solutions et leurs limites, c'est sans aucune leçon moralisatrice. Chacun y trouvera ou non de l'intérêt, on le mesure bien dans les regards qui se posent sur nous entre incompréhension et admiration. Nous on est pile au milieu, persuadés que des petits pas écocitoyens valent bien mieux que de grandes démonstrations tardives. Alors c'est parti pour l'aventure, tu viens ?

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Ni une ni deux...
"Un mois sans voiture", l'occasion est donc trop belle. Cet appel à candidatures lancé en avril par Fil Bleu et Tours Métropole séduit très vite toute la famille. On prend bien sûr la précaution de poser la question aux enfants car se lancer sans eux aurait moins de saveur. On explique, on se regarde, on réfléchit quelques secondes et on s'exclame à l'unisson "C'est pour nous !"

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Dans le processus de sélection de la vingtaine de participants, nous avons la grande chance d'être retenus.  Eloïse 10 ans, Rose 5 ans et Marius 4 ans sont ravis au même titre que Karine et moi-même. Nous aimons l'idée de sortir de notre zone de confort en sachant qu'il y aura peut-être des moments moins drôles. Les mobilités douces et les transports partagés, c'est notre dada alors on part explorer leur palette pour l'école, le travail, les loisirs, les courses et les activités du week-end. Une expérience ludique certes, mais pas un jeu.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

L'aventure commence
Le mardi 11 mai, tout commence pour nous cinq. Un rendez-vous à la gare de Tours nous permet de rencontrer tous les acteurs du mois, ainsi que Cédric notre sympathique parrain qui a bien facilité notre logistique. La Métropole nous fournit généreusement notre boîte à outils : transports en commun Fil Bleu, Rémi et SNCF, autopartage Citiz, VAE Vélociti et remorque pour vélo, accessoires deux roues Décathlon, livraison Drive du Bon Sens, abonnement à la bibliothèque municipale. TVtours et la Nouvelle République assurent la couverture médiatique locale et les réseaux sociaux se chargent du reste.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Les routines s'installent
La première quinzaine avec sa météo maussade ne nous facilite pas les choses bien que personne ne remette le projet en question, jamais. Nous mettons en place les routines pour chaque type de déplacement. Elles nous suivront pendant tout le mois ensuite. Pour préciser les choses, nous habitons une petite ville à 8 km de Tours qui laisse une large place à la verdure. Voici nos classiques :
- Ecole (A/R 7 km): convoi avec remorque biplace pour Rose et Marius derrière le vélo de Jérôme, et vélo pour Eloïse,
- Travail Karine (A/R 14 km) : bus Fil Bleu,
- Travail Jérôme (A/R 22 km) : fort ratio télétravail qui facilite les choses, sinon vélo ou VAE,
- Courses (A/R 4 km) : vélo et remorque biplace en remplaçant les petits voyageurs par les achats volumineux, ou VAE pour le quotidien,
- Loisirs (A/R 6 à 16 km) : vélo, VAE ou bus - tramway selon le nombre de voyageurs et la distance (merci à la nouvelle piste cyclable reliant Fondettes à Tours !)
- Week-end : réseau Rémi autocars et train, SNCF.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Bien sûr tout cela n'est pas gravé dans le marbre et selon les circonstances nous varions les modes de déplacement, en revenant de l'école à pied par exemple ou y allant en bus lorsqu'il fait moins beau. Karine aime aussi revenir à pied après une journée de travail.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Les points positifs
On s'en doutait un peu, ce mois est l'occasion de varier les solutions alternatives à la voiture et à l'autosolisme en particulier. Le montrer à nos enfants nous semble d'autant plus important. Au menu : marche, calèche, bus, train, bateau à propulsion solaire, vélo avec ou sans remorque, VAE, Citiz, taxi, natation, course à pied... L'un des avantages de tout cela, c'est de faire les choses avec moins de charge mentale que derrière un volant : finis les problèmes de stationnement,  d'embouteillages et d'humeurs agressives des autres conducteurs. Le voyage commence alors dès qu'on franchit notre porte et plus quand on descend de la voiture. Plus de poésie, moins de stress.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Un autre avantage certain est d'entretenir en permanence sa condition physique à travers la marche ou le pédalage. On touche vite du doigt le paradoxe des extra-urbains qui habitent à la campagne mais se déplacent pour bon nombre en mode porte-à-porte motorisé. Plus besoin de montre connectée pour calculer les calories brulées.

Enfin, trouver des alternatives à la voiture et à l'autosolime est évidemment satisfaisant pour l'environnement, en terme de rejets ou de bruits par exemple. Etre écocitoyen ce n'est pas que pour les autres finalement, et on le partage avec nos enfants.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Les limites du modèle
Evidemment, l'abandon total de la voiture nous a aussi mené face à quelques difficultés. La principale est la gestion des week-end : malgré le maillage cohérent des cars et des trains, se rendre dans des endroits reculés est quasiment impossible sans voiture. Nous avons fait des choix de raison qui sont difficilement tenables en toute circonstance.

Ensuite, il faut convenir que les déplacement en voiture sont toujours plus rapides, de peu ou de beaucoup selon la destination, que les autres moyens de transport. Sur un trajet école, la différence de 5 min est négligeable, mais dès lors qu'on veut traverser la ville ça devient significatif. Si ça limite les déplacements frénétiques, c'est un point à prendre en compte.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Enfin il y a des heures (tôt le matin ou tard le soir) et des jours (le dimanche en particulier) où l'offre des transports en commun est limitée voire inexistante pour se rendre dans les villes périphériques à Tours.

En remarque complémentaire pour les vélos et les marcheurs (pensons aux futurs projets !), depuis Fondettes il est impossible de traverser la Loire pour se rendre à La Riche sans avoir à faire un grand détour par Tours Centre (9.5 km au lieu de 6 km en voiture par le pont St-Cosme). Une passerelle serait idéale à l'instar du pont de fil au niveau du château de Tours.

Bilan chiffré Bus, car,
tramway
Marche Vélo Train

Distance parcourue
dans le mois
(cumul famille)

358 km 231 km 488 km 480 km

Total : 1557 km !
... et si on additionne les 2 sorties vélo / course à pied de Jérôme, on arrive à 2073 km cumulés !

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Anecdotes et souvenirs
Parmi les choses dont on se souvient en vrac, on peut citer l'intéressante visite en vélo organisée par le Collectif Cycliste 37 "l'histoire du train à Tours". 35 km faits en famille avec la remorque ce jour là. Le passage en vélo à la station service pour remplir le bidon d'essence de la tondeuse a aussi fait sourire les automobilistes autour. Cocasse. Karine retient les trajets avec les enfants sous la pluie diluvienne, un beau festival de parapluies ! Pour célébrer les mobilités douces, Jérôme a pu faire deux escapades sportives dans le mois, 200 km en course à pied dans les gorges du Tarn et les Cévennes puis 300 km en vélo à travers la Lozère. Les enfants retiennent quant à eux la chasse aux trésors Pour tous enfin, nous retenons un super week-end à La Rochelle.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Et après ?
Premier constat partagé par les cinq membres de la famille, nous avons vécu une belle expérience avec ce mois sans voiture. Nous sommes même un peu tristes que cela s'arrête ce vendredi 4 juin ! Ce qui va nous manquer le plus, ce sera notre super remorque multifonction et notre VAE. De belles découvertes. Mais rien n'est fini bien sûr. Nous sommes en train d'étudier l'achat de ces deux éléments presqu'indispensables en terme de praticité et de confort.

Ensuite, nous allons modifier le point d'équilibre de nos déplacements inférieurs à 2 km, en privilégiant le vélo et la marche à chaque fois que c'est possible pour les achats de proximité par exemple.

Nous prendrons enfin un abonnement Fil Bleu qui nous aidera pour les trajets école et travail, ainsi que pour nous rendre au centre ville de Tours.

Pour tout le reste, nous avons testé et apprécié les solutions Rémi, autopartage Citiz et SNCF que nous utiliserons ponctuellement bien sûr. Et nous continuerons le covoiturage que nous pratiquions déjà avant ce mois si particulier.

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille

Nous tenons à remercier Fil Bleu et Tours Métropole, notre parrain Cédric, notre GO Céline, ainsi que tous les acteurs de cette opération "Un mois sans voiture". Nous en sommes sortis enrichis en famille, et si notre expérience peut être une base de réflexion pour certains, alors on en sera bien heureux. Les petits pas écocitoyens vers un monde meilleur !

 

"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille"Un mois sans voiture", un doux voyage en famille
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :